Médias

PsyEN : Concours de recrutement des psychologues de l’Éducation nationale (session 2017)

Dans le cadre de la modernisation des métiers de l’Éducation nationale, le décret statutaire créant un corps unique de psychologues de l’Éducation nationale sera publié à l’automne 2016. Les PsyEN bénéficieront d’un nouveau statut, de nouvelles modalités de recrutement et d’une formation approfondie.

Les PsyEN seront recrutés par concours nationaux qui comporteront deux voies, l’une ouvrant sur la spécialité «éducation, développement et apprentissages» et l’autre sur la spécialité «éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle». Pendant une année scolaire, les lauréats suivront une formation en alternance rémunérée, rythmée par un stage et par des cours dispensés dans des centres de formation dédiés à la professionnalisation des psychologues, en lien avec les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE).

Les premiers concours externe et interne de psychologues de l’Éducation nationale, ouverts aux personnes justifiant d’une licence de psychologie et, soit inscrites en M2 de psychologie, soit titulaires d’un master de psychologie, seront organisés au cours du premier semestre 2017. Par ailleurs, un recrutement sera organisé par liste d’aptitude.

Lien :  http://www.education.gouv.fr/cid99001/les-concours-de-recrutement-des-psychologues-de-l-education-nationale.html&xtmc=concourspsyen&xtnp=1&xtcr=1

Décret d’application : Titre de psychothérapeute

Si l’article 125 (https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2016/1/26/2016-41/jo/article_125) de la loi santé est quasiment passé inaperçu, son décret d’application paru le 11 août peut concerner les psychologues faisant usage du titre de psychothérapeute.

À lire attentivement, donc.

Gladys Mondière
Membre du BF, chargée de mission santé

Sélection en master : un décret qui n’a pas réglé grand-chose et un avenir incertain

ill breves85 selmastLes tribunaux administratifs de Montpellier puis de Bordeaux ont obligé, cet été, l’université à admettre un étudiant dans un M2 pourtant sélectif, faute d’avoir adopté à temps un texte prévoyant le nombre de places disponibles dans le cursus et précisé les modalités d’examen, conformément aux dispositions de l’article 2 du décret du 25 mai 2016. À Paris 10, deux requêtes (en psychologie) ont été rejetées dans la mesure où « la formation ‘psychologie ‘ dispensée au sein de l’université de Paris X (était) inscrite sur ladite liste et les modalités d’examen des candidatures ont été fixées par l’établissement.»

Lire la suite : Sélection en master : un décret qui n’a pas réglé grand-chose et un avenir incertain

Entretiens 2017 : La place des psychologues entre crises et cultures

logo efp2017 test 01En juin 2015 avaient lieu à Nancy les 6es Entretiens de la psychologie. Nous avions à coeur de nous rapprocher des régions et nous vous proposons pour 2017 de venir à Lille.

Les 7es Entretiens de la psychologie se tiendront donc à Lilles, du 19 au 21 octobre 2017. Le comité scientifique vous propose, en attendant les informations pratiques (comment participer, communiquer, les tarifs...) l’argumentaire.

C’est en direction des personnes, des groupes ou des institutions en situation de crise que le psychologue intervient. Toute crise peut être comprise comme une rupture soudaine de l’équilibre ou une phase d’instabilité d’un système qui permet d’évoluer vers de nouveaux états potentiels. C’est dans cet espace d’instabilité que le psychologue va inscrire son intervention, pour permettre au sujet de rester maître de son « autonomie psychique » au sein de ses groupes d’appartenance (familial, amical, professionnel, institutionnel, etc.). Par ailleurs, la culture rend compte des contextes d’où émerge la crise, peut lui donner forme, en même temps qu’elle peut offrir un puissant levier d’intervention.

Lire la suite : Entretiens 2017 : La place des psychologues entre crises et cultures

Soutien : L’université catholique d’Angers, une dérive sectaire qui s’affirme !

ill breves85 angersNotre collègue universitaire psychologue Philippe Grobois a attiré plusieurs fois notre attention sur l’évolution inquiétante de l’emprise sectaire au sein de l’université catholique en particulier celle d’Angers. Il n’y a pas que les islamistes qui connaissent des cheminements régressifs voire fascisants car même au sein des religions les plus diverses des courants extrémistes se font jour et prospèrent et cela y compris dans des universités parmi les plus reconnues pour la qualité de leur formation et le sérieux de leurs recherches.

Depuis des années, progressivement , insidieusement le plus souvent , des communautés religieuses dites charismatiques prospèrent et prennent le pouvoir dans le monde universitaire. Elles le font sous couvert de bons principes comme la vérité, l’éthique, et affirme que « l’université doit être au service de la vérité » sans aucune définition précise . Les nouveaux dirigeants de la «catho d’Angers» jettent le trouble dans les équipes enseignantes, bouleversent les habitudes et traditions universitaires et agressent éventuellement les opposants syndicalistes ou étudiants en faisant régner un climat oppressant voire violent.

Lire la suite : Soutien : L’université catholique d’Angers, une dérive sectaire qui s’affirme !