Le métier

Les conférences du Laboratoire Lorrain de Psychologie et Neurosciences de la Dynamique des Comportements

Conférence de Pascale PLANCHE (27/01/2017)

Date : vendredi 27 janvier 2017 (10h15-12h et 14h00-16h00)

Conférencière : Pascale PLANCHE (Professeur de psychologie, Centre de Recherche sur l’Education, les Apprentissages et la Didactique - CREAD, EA 3875, Université de Brest)

Localisation : salle A104, Campus CLSH, 23 Boulevard Albert 1er, Nancy

Titre de la première conférence (le matin) : l’autisme aujourd’hui : caractéristiques fonctionnelles et développementales de l’enfance à l’âge adulte et conséquences pour les prises en charge

Titre de la deuxième conférence (l'après-midi) : le comité d’éthique pour la recherche de l’Université de Brest

 

Conférence de Anne PLANTADE (09/01/2017)

Date : lundi 9 janvier 2017 (17h)

Conférencière : Anne PLANTADE (Psychologue, psychothérapeute)

Localisation : salle A226, Campus CLSH, 23 Boulevard Albert 1er, Nancy

Titre de la conférence : former les psychologues à l'alliance thérapeutique

Les travaux autour des facteurs communs en psychothérapie ont mis en évidence l’importance de la dimension relationnelle entre patient et psychothérapeute, et notamment de l’alliance thérapeutique comme ingrédient majeur du processus de changement. Lorsqu’ils ne sont pas pris en compte, les tensions, les conflits et les désaccords entre patient et psychothérapeute peuvent précipiter l’abandon ou l’impasse thérapeutique. En France, la formation initiale des psychologues à la relation varie grandement d’une institution, d’un lieu de stage à l’autre. Des recherches récentes ont permis de développer la notion de ruptures de l’alliance thérapeutique qui, lorsqu’elles sont identifiées et utilisées d’une manière pertinente, sont susceptibles de favoriser l’insight et le changement chez le patient. L’objectif est de former les psychothérapeutes à identifier les ruptures de l’alliance, et à en faire sens avec leurs patients.

 

Actualités du laboratoire

La CRL vous informe

Voici le programme des prochaines conférences Interpsy pour cette fin d'année 2016 :

 
- jeudi 22 septembre 18h-19h30 (A 226): Marie-Rose Moro "L'adolescence a-t-elle une culture"
- lundi 10 octobre 18h-20h (A 226 sous réserve): Philippe Jeammet "Etiologie de la précocité des troubles psychopathologiques de l’enfant et de l’adolescent"
- lundi 14 novembre 14h-16h (G04) : Christine Jeoffrion "Des représentations sociales comme vecteurs de changement aux diagnostics et à l'accompagnement des changements organisationnels"
vendredi 2 décembre 18h-20h (salle à préciser): François Marty  "Facteurs facilitateurs et obstacles à l’engagement et à l’alliance thérapeutique avec les adolescents en souffrance"

La CRL vous informe

La Société Lorraine de Psychologie, et le Laboratoire INTERPSY de l’Université de Lorraine
vous invitent à une Conférence

Jeudi 22 septembre 2016   
18H00-19h30
Salle A226 Campus CLSH, 23 Boulevard Albert 1er, Nancy

« L’adolescence a-t-elle une culture ? »

par
Marie-Rose MORO
Psychiatre, psychanalyste (SPP)

Professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'université Paris Descartes
Docteur en Psychologie
Chef de service de la Maison des adolescents de Cochin, Maison de Solenn (AP-HP)
Directrice de l’équipe de recherche transculturelle
(Unité INSERM 669 et Laboratoire de psychologie de Paris Descartes)
Fondatrice et directrice scientifique de la Revue L'autre, Cliniques, Cultures et Sociétés (www.revuelautre.com)
Présidente et fondatrice de l'Association Internationale d'EthnoPsychanalyse (AIEP) www.clinique-transculturelle.org
Consultante internationale pour Médecins Sans Frontières (MSF)

Indications bibliographiques de l’auteur sur la thématique : cf http://www.marierosemoro.fr
Ouvrages :
Moro MR. Les enfants de l'immigration : une chance pour demain. Paris : Bayard ; 2012.
Moro MR Les ados expliqués à leurs parents. Paris : Bayard ; 2010.
Baubet T, Moro MR, Psychopathologie transculturelle. Masson, 2009
Moro MR. Enfants d'ici venus d'ailleurs. Naître et grandir en France. La Découverte
Moro MR. Psychothérapie transculturelle des enfants de migrants. Dunod ; 1998
Moro MR. Parents en exil. Psychopathologie et migrations. P.U.F. ; 1994
Articles parus dans des revues nationales et internationales :
Plus de 44O cf bibliographie complète : http://www.marierosemoro.fr
Dont récents sur la thématique :
Harf A, Skandrani S, Mazeaud E, Revah-Levy A, Moro MR. Le concept d’identité culturelle chez les enfants adoptés, quelle pertinence ? La psychiatrie de l’enfant 2015 ; LVIII (1) : 299-320.
Benoit L, Barreteau S, Moro MR. Phobie scolaire chez l’adolescent migrant, la construction identitaire dans une approche transculturelle. Neuropsychiatrie de l’enfance et de l’adolescence, 2015 ; 63 (2) : 84-90.
Radjack R, Guzman G, Moro MR. Enfants mineurs isolés. Adolescence ; 2014 ; 32 (3) : 531-39.
Abbal T, Larguèche M, Reyre A, Bouaziz N, Spatt A, Taieb O, Moro MR. et Baubet T. La consultation ethnosystémique d’Avicenne. Une co-construction thérapeutique et un divan en devenir. L’Autre, Cliniques, Cultures et Sociétés 2013, 14 (3) : 357-64.
Moro MR. Pourquoi les adolescents nous obligent à penser les cultures, les langues et les effets des discriminations. Adolescence 2013 ; 31 (3) : 519-20.
Entrée libre et gratuite

Lorraine : Formations et jeunes diplômés

01 regions lorraine ill01L’année 2016 se poursuit sous le signe de divers temps d’élaboration ici et là et autour des formations et autres rencontres FFPP. Il s’agira, pour ce second semestre, de proposer aux adhérents, sympathisants et étudiants de fin de cycle des espaces de rencontre.

Nous avions lancé auparavant un appel à communication dans l’optique d’organiser une Journée d’étude cet automne. Nous avons souhaité donner la priorité aux temps de formation, qui sont très demandés et d’autres modalités de rencontres.

Lire la suite : Lorraine : Formations et jeunes diplômés

Supervision en direction des jeunes dipômés

« La supervision est une co-élaboration permettant au supervisé de réfléchir sur son travail en vue de le faire mieux », M. Caroll (2007).
La supervision est une démarche nécessaire pour proposer un accompagnement de qualité auprès des usagers. Trouver un superviseur en début de carrière n’est pas chose aisée et la démarche du « psy qui va chez le psy » peut faire peur lorsque l’estime de soi professionnelle n’est pas encore bien établie. Financièrement, c’est la galère… surtout lorsqu'on démarre à temps (très) partiel et qu'une séance de supervision individuelle peut coûter 50€ de l'heure, voire plus. Ceci est dommageable quand on pense que les premières années de pratique sont les plus dures et que la supervision reste incontournable.
Les avantages d’une supervision en groupe, au-delà du coût, sont l’enrichissement à partir de l’expérience des pairs, partages des outils et méthodes, l’entre-aide en cas de difficulté, ouvertures sur d’autres références théoriques, moins d’emprise du superviseur sur chacun…
Forte d’une expérience institutionnelle de plus de 10 ans, d’un engagement militant au sein de la FFPP depuis 2007, je souhaite proposer un espace de supervision dédié aux jeunes diplômés. Jeune diplômée, la supervision m’a coûté cher, j’ai dû rapidement abandonner. J’ai la chance aujourd’hui de bénéficier d’une supervision en groupe financée par l’employeur.
Je propose de mettre en place, dès janvier 2016, deux groupes de supervision (8 personnes maximum par groupe). Cette supervision sera proposée dans le respect des approches de chacun, quel que soit son lieu d’exercice ou son expérience, et s’appuiera sur le code de déontologie des psychologues (version réactualisée de 2012).
Je propose une approche participative : à partir de la présentation d’un cas (environ 10 minutes), chacun pourra poser ses questions, cette démarche permettant une élaboration collective et dégageant des pistes de travail au supervisé. Mon rôle sera essentiellement de réguler et de rythmer les échanges. Cette méthodologie suppose que chacun puisse être à même de présenter un cas, nous pourrons prendre envisager de prendre un temps pour accompagner les personnes qui ne seraient pas à l’aise avec l’exercice de présentation d’un cas dans un premier temps. La séance durera 1h30. En outre, chaque membre composant le groupe devra faire preuve d’ouverture, de sincérité et de confiance, autrement dit non jugement, acceptation du doute, patience et confidentialité seront les qualités attendues de la part de chaque membre du groupe.
 
Le coût sera de 150€ à l’année pour 10 séances (durée de la séance : 1h30). L’engagement annuel est nécessaire pour apporter sécurité et pérennité au groupe. Pour en bénéficier, il faudra être adhérent FFPP puisque cette supervision se mettra en place via les moyens de la Coordination Régionale Lorraine de la FFPP. Ces groupes s’adressent à des psychologues diplômés depuis moins de 5 ans.
 

Céline Parisot, psychologue (N° ADELI : 54 93 0181 0), formatrice, expérience dans le domaine social et médico-social (FPH et associatif) depuis 2004, diplômée en psychologie de la cognition, en psychologie du développement, approche actuelle principalement systémique. Click at this site to find more!

Si vous êtes intéressé, renseignements et inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (indiquer comme objet du mail : supervision jeunes diplômés) ou 06.88.07.60.87.

 
Dates pour le groupe du vendredi (reste des places) : 22 janvier, 19 février, 25 mars, 15 avril, 20 mai, 24 juin, 16 septembre, 14 octobre, 18 novembre et 16 décembre.

Groupe du lundi en fin de journée à créer, n'hésitez pas à me contacter.


Lieu : Nancy, Avenue Anatole France