Communiqué site FFPP/AEPU : Sélection pour l’accès en master de psychologie

Avis du Conseil d’Etat rendu le 16 janvier 2016

Suite aux recours au Tribunal Administratif introduits par de nombreux étudiants  après refus d’admission en master 2 le Conseil d’État a été saisi.
Il confirme le caractère illégal de la sélection, mais il rend l’avis suivant :

(2) (…) Aux termes de l’article L. 612-6 du même code : « L'admission dans les formations du deuxième cycle est ouverte à tous les titulaires des diplômes sanctionnant les études de premier cycle (…) / La liste limitative des formations dans lesquelles cette admission peut dépendre des capacités d'accueil des établissements et, éventuellement, être subordonnée au succès à un concours ou à l'examen du dossier du candidat, est établie par décret après avis du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (…) ».
3. Il résulte des dispositions citées ci-dessus que l’admission à une formation de deuxième cycle au terme de laquelle est délivré le grade de master, en première comme en deuxième année, ne peut dépendre des capacités d’accueil d’un établissement ou être subordonnée au succès à un concours ou à l’examen du dossier des candidats que si cette formation figure sur la liste qu’elles mentionnent ;

La balle est donc dans le camp du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Il doit prendre des dispositions nécessaires pour rendre la sélection possible pour l’accès aux masters de psychologie pour l’ensemble de leurs mentions telles que précisées dans le cadre de la nomenclature des masters. La psychologie, en tant que profession réglementée, justifie une telle disposition. La FFPP/AEPU mettent en œuvre de façon immédiate les démarches nécessaires auprès du MESR pour la rédaction du décret ad-hoc dans les délais les plus rapides.

En pièce jointe : Courrier FFPP/AEPU du 11 février 2016 à Madame la Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche et Monsieur le secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche
Texte complet ci-dessous.

Voir également :

Texte complet :

Paris, le 11 février 2016

Madame la Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche,
M
onsieur le secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche,

Nous venons de prendre connaissance de l’avis du Conseil d’Etat (Section du contentieux, 4ème et 5ème sous-sections réunies) sur le rapport de la 4ème sous- section de la Section du contentieux Séance du 20 janvier 2016 - Lecture du 10 février 2016 relatif à la sélection des étudiants dans les masters. http://www.palapines-pavesines.lt prekybines ir turistines palapines.

Dans ce contexte, nous attirons votre attention sur la situation spécifique de la psychologie. Celle-ci est résumée dans le texte de la pétition jointe, signée à l’heure actuelle par plus de 5500 personnes.

Nous attirons votre attention sur le fait que la psychologie est une profession réglementée qui justifie à ce titre des dispositions particulières, dispositions qui doivent viser l’ensemble des mentions de la discipline telles que définies dans l’arrêté du 4 février 2014.
Nous demandons à ce que les formations de psychologie apparaissent dans la « liste limitative établie par décret ». De plus, une parution très rapide du décret en question sera seule de nature à permettre de réguler des effectifs pléthoriques. Ceux-ci condamnent en effet des milliers d’étudiants diplômés à ne pouvoir trouver d’emploi correspondant à la longue formation de haut niveau qu’ils ont suivie, augmentant ainsi le nombre de jeunes chômeurs.

Nous sommes à disposition de vos services pour tout échange dans l’élaboration d’un tel décret.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre considération distinguée,

Benoît Schneider, Président de la FFPP (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
et Jérôme Clerc, Président de l’AEPU (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Pièce(s) jointe(s):
FichierDescriptionTaille du fichierCreatedDernière modification
Télécharger ce fichier (CommFFPP-AEPU-Courrier-ministère-Avis-CE-fevrier2016-2016-02-11.pdf)Courrier FFPP AEPU du 11-02-2016 - Ministère suite à l\'avis du Conseil d\'É 377 kB12-02-2016 14:2512-02-2016 14:25

Attentats du 13 novembre 2015

communiqué attentats

Suite aux actes terroristes qu’a connus Paris ce 13 novembre, la FFPP présente ses condoléances aux familles, aux proches, aux amis des victimes. Elle assure toutes les personnes touchées par ce drame de son soutien et de sa solidarité et elle rend hommage à tous ceux qui, à titre professionnel ou bénévole, se sont mobilisés pour porter secours aux victimes.

La FFPP fait part de son horreur face à la barbarie terroriste. Elle se joint à tous les citoyens et toutes les organisations et mouvements qui défendent les valeurs de liberté, de fraternité et de partage, luttant ainsi pour préserver la démocratie et les valeurs républicaines.

Nous avons reçu le soutien de très nombreux responsables d’organisations internationales de Psychologie. Ils nous encouragent à nourrir les connaissances dans notre champ qui permettent de mieux comprendre les causes du terrorisme pour y faire face.

Nombreux sont les psychologues à se manifester pour contribuer à une démarche de soutien des enfants comme des adultes et à porter leur attention sur la question du traumatisme psychique pour la comprendre et la prendre en charge.

Concernant les soutiens à apporter auprès des enfants, nous vous invitons à consulter :

- l’interview qu’a accordée Agnès Florin au Café pédagogique « Que faire lundi matin ? »

- l’intervention de Serge Tisseron sur le site Koreus « Faut-il parler des attentats à vos enfants ? »

- l'interview de Hélène Romano du 12 janvier 2015 sur Europe 1 « Attentats : comment gérer le jour d'après ? »

Concernant la contribution des psychologues aux dispositifs d'urgence, nous compéterons prochainement ce communiqué par un document informatif qui compétera les informations ci-dessus.

Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur, et de la recherche: L’accès en Master de psychologie, l’impasse ou la régulation ? Une sélection nécessaire.

 

Enseignants-chercheurs, praticiens, étudiants, signez cette pétition

Les enseignants-chercheurs en psychologie, les psychologues impliqués dans la formation et dans l’accompagnement des étudiants en psychologie, les étudiants en psychologie et toutes les personnes soucieuses du devenir des étudiants, de la formation en psychologie, de la qualité des diplômes délivrés et des usagers bénéficiaires des services des psychologues soutiennent par cette pétition la nécessité d’une adaptation de la réglementation pour permettre une régulation des flux d’étudiants entre la troisième année Licence et la première année de Master de Psychologie.

texte complet  

accès à la pétition

ffpp logo h aepu

Formations EPEP : dernières places...

Attention, dernières places pour les formations suivantes, sur Paris :

 

Psychologue dans la Fonction publique Hospitalière : Se préparer au Concours - 22 et 23 octobre

Les Écrits professionnels du Psychologue - 4, 5 et 6 novembre

Victimes de traumatismes : quels soins ? Rôle et place du psychologue - 16, 17 et 18 novembre

 

Si vous êtes intéressé(e), ne tardez pas, cliquez sur son titre et rendez-vous en bas de page pour les documents d'inscription !

contact formations : 01 55 20 54 29

 

Communiqué : CRÉATION D'UN CORPS UNIQUE DE PSYCHOLOGUES DE L' ÉDUCATION NATIONALE

http://www.education.gouv.fr/cid91124/creation-d-un-corps-unique-de-psychologues-de-l-education-nationale-de-nouvelles-perspectives-pour-l-accompagnement-des-eleves-dans-leur-parcours-scolaire-et-leur-orientation.html

 

Création d'un corps unique de psychologues de l'Éducation nationale : de nouvelles perspectives pour l'accompagnement des élèves dans leur parcours scolaire et leur orientation

L’accompagnement à la scolarité des élèves est devenu un facteur déterminant pour la réussite de chacun. En appui à la pédagogie, la psychologie scolaire fait partie des ressources que notre système scolaire mobilise dans cette perspective. C’est la raison pour laquelle, dès son arrivée à la tête du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem s’est saisie de la réflexion engagée sur la place de la psychologie à l’école.

Elle a missionné l'inspection générale de l'Éducation nationale afin d’appuyer cette réflexion dans le but de préciser les contours d’une nouvelle professionnalité, celle de psychologue de l’éducation. Cette compétence existe certes dans le système éducatif, mais de façon éclatée. Elle est représentée par les psychologues scolaires et les conseillers d’orientation psychologues. Ce sont des acteurs essentiels du système éducatif car ils permettent une meilleure prise en compte de la diversité des profils et aspirations des jeunes dans leurs trajectoires scolaires, de formation secondaire et supérieure, vers une insertion professionnelle durable. Mais leurs missions sont parfois mal reconnues.

C’est donc au sein d’un groupe de travail réunissant les organisations syndicales représentatives qu’a été finalisé, à la demande de la ministre, un ensemble de documents destinés à préciser les missions et fonctions des futurs psychologues de l’Éducation nationale. Regroupés au sein d’un même corps comportant deux spécialités, les psychologues de l’éducation bénéficieront d’un nouveau statut, profiteront de nouvelles modalités de recrutement et d’une formation approfondie. De la même façon, ils verront leur carrière revalorisée. 

Najat Vallaud-Belkacem est attachée à s’appuyer sur leur expertise dans tous les domaines nécessitant une compétence psychologique importante : prévention des difficultés scolaires, du décrochage et des phénomènes de radicalisation, renforcement de la vocation inclusive de l’école, facilitation de la transition école-collège, accompagnement des élèves dans l’élaboration de leurs projets scolaires et professionnels, participation aux politiques d’information et d’accueil de toute personne en recherche de solution pour son orientation... 

Inspiré par des décennies de recherches appliquées et de pratiques innovantes, le système éducatif français capitalise, comme l'ont fait d'autres systèmes éducatifs étrangers, les progrès réalisés en psychologie de l'éducation. C'est la raison pour laquelle Najat Vallaud-Belkacem engage le ministère dans un renforcement de la place et du rôle des psychologues de l'éducation dans l'accompagnement des élèves et des familles et dans l'appui aux équipes éducatives, le tout au bénéfice de la réussite pour tous, scolaire comme professionnelle.

 

 Communiqué du 2 juillet 2015
-------------------------------------------------------------------------------
CRÉATION D'UN CORPS UNIQUE DE PSYCHOLOGUES DE L'ÉDUCATION NATIONALE

Avancée historique : le ministère s'engage

Les 9 organisations de psychologues de l' Éducation nationale, réunies le 1er juillet 2015, se félicitent de l’engagement du ministère pris ce jour par la ministre Madame Najat VALLAUD-BELKACEM dans la création du corps unique des psychologues de l’Éducation nationale, regroupant les psychologues du premier degré, les conseillers d’orientation-psychologues, et les Directeurs de CIO.

Cette décision pérennise la place de la psychologie dans le système éducatif et renforce le rôle des psychologues auprès des élèves, des familles, des équipes enseignantes et de leurs partenaires.

Les organisations apprécient positivement la volonté du ministère de reconnaître les missions pleines et entières des psychologues de l'Éducation nationale du premier comme du second degré par la création de ce corps unique.

Le groupe des neuf organisations restera attentif à la traduction réglementaire de cette décision.

Une parution du décret dès le printemps 2016 permettra la constitution de ce corps unique de psychologues au sein de l'Éducation nationale au 1er septembre 2016 et la mise en œuvre du nouveau recrutement des psychologues de l'Éducation nationale dès 2017. Free whores independent escort Kharkiv sexy girls

ACOPF : Association des conseillers d'orientation psychologues de France
AEPU : Association des Enseignants-Chercheurs de Psychologie des Universités
AFPEN : Association Française des Psychologues de l’Éducation Nationale
FFPP : Fédération Française des Psychologues et de Psychologie
SE-UNSA : Syndicat des Enseignants - UNSA
SFP : Société Française de Psychologie
SNES-FSU : Syndicat National des Enseignants du second degré
SNP : Syndicat National des Psychologues
SNUipp-FSU : Syndicat National Unitaire des Instituteurs Professeurs des Ecoles et PEGC – FSU

Communiqué en format pdf en pièce jointe

Pièce(s) jointe(s):
FichierDescriptionTaille du fichierCreatedDernière modification
Télécharger ce fichier (2015-07-02_communiqué g9 et intersyndicale - création du corps unique des psychologues de l_éducation nationale.pdf)2015-07-02_communiqué g9 et intersyndicale - création du corps unique des psychologues de l_éducation nationale.pdf 193 kB02-07-2015 18:4302-07-2015 18:43