Pour sa quatrième journée d'étude, la Coordination Régionale Lorraine vous propose une édition 2014 autour de la thématique du Signalement sous différents regards (Justice, Philosophie, Psychologie...). Elle se tiendra à Villers-lès-Nancy le vendredi 20 juin prochain.

 

 

 

 

Argument

visuelsslogo

Autour du signalement, beaucoup de mythes. Autour du dévoilement, beaucoup de rites... Et le secret ? Et l'Institution ? Et la temporalité ? Et l'éthique ?
Autant de réflexions préoccupantes et révélatrices d'un mal indicible : en quoi, comment moi, psychologue, détenteur de la parole, gardien de l'intimité, dois-je soudain sortir de ma réserve, de mon mutisme neutre et bienveillant, pour mettre à jour le danger, la violence, l'impensable ?
Et puis d'abord, qu'est-ce que je signale : des signaux ou des actes ? Dans quel cadre ? Comment puis-je continuer à travailler avec la famille ? Existe-il une pédagogie du signalement ? Un guide ? Un manuel de « L'info préoccupante pour les nuls » ? Et puis quand ? Je ne sais pas moi, un signalement préventif, ça existe ?
Nous proposons, à l'occasion et autour de cette journée d'étude, de croiser les regards et les points de vue, pour y voir un peu plus clair, en prenant évidemment en compte la complexité et les grands paradoxes du signalement : celui de la parole et des actes ; celui du vérifiable et du tacite ; celui du maintien du lien thérapeutique et de la rupture par signalement interposé ; celui du secret, de la sauvegarde de cette parole, et de la délation...

Comité Scientifique : Christophe Defert, Céline Parisot, Benoît Schneider, Anne Tencé, Virginie Tschemodanov, Rebecca Wittmer.
Comité d'Organisation : Noémie Boivin, Émeline Dautel, Christophe Defert, Céline Parisot, Gilles Soulignac, Anne Tencé, Virginie Tschemodanov.
Visuels et Arts Graphiques : Philippe Escoffier, Virginie Tschemodanov.


Programme 

Ouverture
Benoît Schneider - Président FFPP, Anne Tencé - Chargée de mision «Journée d'Étude» et Virginie Tschemodanov - Présidente CRL FFPP

Janus et Mélampous chez les sycophantes
Réflexions historico-politique et philosophique sur les fondements des "signalements".
Roland-Ramzi GEADAH, Psychologue et historien spécialisé dans la recherche interculturelle. Professeur de philosophie morale et de droit médico-social

Cette première partie de la communication abordera l'histoire (depuis l'Antiquité jusqu'à aujourd'hui), philosophique et morale des contributions à l'ordre public ou au bien commun demandées aux membres de la collectivité en général. Une analyse critique des incidences ambiguës des "dénonciations" ou des sollicitudes manifestées par les "signalements" jettera des lumières sur le devenir politique du groupe et la coopération sociale entre les individus. S'y ajoute bien sûr une explicitation des effets psychologiques contrastés sur les probables conflits de conscience suscités entre obéissance à l'ordre et souci de relation de confiance.

Obligations de "signalement" et dérogations légales
Textes et lectures jurisprudentielles.
Aline VAISSIER-CATARAME, Avocate à Toul. Spécialiste en Droit des Familles

Il s'agit de citer - en en explicitant la genèse et les termes - les principaux textes français (pris dans différentes branches du droit) rendant les "signalements" obligatoires. Bien entendu, les conséquences des "abstentions fautives" seront lues à la lumière des jurisprudences depuis une trentaine d'années, suivant a nature du terrain où interviennent habituellement les psychologues. Maître Aline VAISSIER CATARAME viendra compléter, en regard du Droit des Familles, les enjeux juridiques de l'information préoccupante et du signalement.

Du bon usage et des méfaits du signalement dans la pratique du psychologue
Hélène ROMANO, Psychologue, Docteur en psychopathologie clinique – HDR, Consultation spécialisée de psychotraumatisme du 94, Expert auprès des Tribunaux

Si les métiers de la psychologie sont divers, la réalité (institutionnelle et sociale) n'est pas si simple. Face à la demande sociale et aux injonctions paradoxales qui en découlent souvent, le psychologue est parfois enrôlé dans l'enfer des bonnes intentions où le signalement devient un enjeu éthique fort. Seront abordés les questions des attestations et écrits en tout genre, qui demandent un savoir-faire particulier, à la lumière de vingt ans d'expérience et d'expertise. L'écrit : quel enjeu ? Quelle(s) incidence(s) dans la prise en charge ? Quel(s) risque(s) pour le psychologue et l'institution ? Et quelles perspectives ?

13h-14h : Déjeuner libre ou sur place

Entre tout dire et ne rien dire, questions d'éthique
Patrick COHEN, directeur du Centre Régional d'Interventions Psychologiques (PACA), ancien Président de la CNCDP (Commission Nationale Consultative de Déontologie des Psychologues)

Après le signalement : comment travailler avec la famille ?
Emilie DUVILLARD, Association Jean-Martin Moye (57), doctorante Université de Lorraine, Laboratoire EPSAM

Comment collaborer avec les parents quand on vient dénoncer un agissement, un abus? Comment le psychologue se positionne face aux enfants et face aux parents quand il est l'initiateur du signalement ? Et puis "après" ? Comment continuer à travailler avec ces familles suite au signalement, lorsque le défi pour les travailleurs sociaux et l'incarnation de le sentiment d'ingérence dans la sphère de l'intime sont important ? Quel est notre usager dans ce cadre ?

De la cape de super-héros à la bombe à manier avec précautions : périgrinations et tergiversations autour du signalement
Elise MARCHETTI, Psychologue en service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent (55), membre de la CNCDP

Voici une réflexion et un cheminement singulier sur cette capacité du professionnel à vouloir sauver à tout-va et parfois à tout prix, à fantasmer sa capacité à sauver le fragile des griffes du bourreau, à grands renforts d'imaginaire collectif et de contes de fées, de capes et d'épées. Il sera question de se pencher sur la nécessaire humilité du tiers, et surtout de la nécessaire réflexion sur la réflexion autour du signalement.

Discussion avec les intervenants autour d'une vignette clinique :
« Je te corrige, mais c'est pour ton bien »
Vignette présentée par Souad ALLAL-CHERIF, Claudie BELZER & Espérance FONTES, psychologues, Espace Ecoute Parents (95)
Modérateur : Rebecca WITTMER

Est-ce que signaler c'est (se) tromper ?
Philippe CHOULET, philosophe, professeur de Chaire Supérieure en Philosophie en Classes Préparatoires (67), directeur de la revue « L'Animal »

Le signalement, dans le contexte contemporain, manifeste vraiment bien toute l'ambivalence de l'action humaine. Le registre linguistique est déjà trouble et louche: délation, dénonciation, sycophante, indicateur…
Nous achèverons cette journée par une réflexion philosophique sur la violence du signalement : pour l'usager, pour sa famille, pour le professionnel, pour l'Institution, pour le Socius.

Échanges et conclusion

Est-ce que signaler est un constat d'échec sur un travail qui n'a pas fonctionné ? Est-ce un indice de notre impuissance à vouloir réparer la défaillance ? Est-ce une sanction que nous avons, nous, le pouvoir d'infliger à l'autre ? Et puis d'ailleurs, qu'est-ce qu'on signale ?

Tout au long de la journée : session de posters des étudiants