Les 10 ans de la FFPP : affirmation, continuité et changement

L’année 2013 clôt 10 ans d’existence de la FFPP. Elle a été ponctuée par deux temps essentiels : un anniversaire fêté à l’interne, le 8 juin 2013, à l’occasion d’un Conseil d’Administration Fédéral; un anniversaire public, le 10 décembre 2013, qui a permis d’inviter et d’accueillir les responsables des principales organisations et instances de la psychologie et les principaux media de la discipline. Chacun de ces temps, à leur manière, ont été à la fois riches d’échanges et confraternels. L’ensemble des textes des interventions de ces journées n’est pas repris ici, chacune de leur forme ne s’y prêtait pas et leur dynamique d’évolution aurait pu être l’objet de quelques redondances. Mais les contributions présentées dans le présent numéro de Fédérer apparaissent illustratives de la démarche et de l’état d’esprit qui a marqué cette étape.

Brigitte Guinot « n’y croit pas ! » et pourtant le 10 décembre, « les responsables des principales organisations (les petites et les grandes) trinquaient ensemble en papotant tranquillement de choses et d’autres », dont « ceux qui pensaient qu’on allait se casser la figure ». « La FFPP continue d’exister et ne se porte pas trop mal », observe Roger Lécuyer, même si fort de la conviction et de l’objectif du rassemblement qui l’a toujours porté, il oscille entre « le verre à moitié plein ou à moitié vide » quant au bilan de la décade. Si « on ne peut se satisfaire de la situation actuelle », il invite au dépassement des modes d’organisation actuels et des identités sclérosantes. Ces constats ne sont pas ceux d’anciens responsables nostalgiques, critiques ou passéistes : lors de l’anniversaire public, 10 ans après la création de la FFPP, tous les principaux responsables, ceux des étapes fondatrices comme ceux qui ont pris leur relais, participaient à l’accueil et ils sont tous encore en pleine activité, engagés dans des fonctions en évolution, mais toutes portées avec la même conviction de l’avenir. S’agirait-il d’une absence de renouvellement ? La génération de responsables émergeants nous rassure par deux témoignages puisque, la FFPP « a prouvé  – à Virginie Tschemodanov –, adhérente ‘par curiosité’, qu’il y était possible de discutailler sereinement de sujets qui fâchent » et qu’elle « ne lui a pas donné l’impression que sa jeunesse était un handicap ». Johanny Hospod et Sylvain Allain de Rantère, à l’issue d’un dialogue offert le 8 juin aux participants et résumé ici, proposent cinq mots-clés pour traduire leur sentiment d’accueil au sein de la FFPP : « laïcité, psychologues, ouverture, transmission, convivialité ».

Le lecteur prendra connaissance enfin d’un texte un peu plus long : « Une décade pour la FFPP : bilan et perspective » qui correspond au discours introductif de l’anniversaire public du 10 décembre. On peut retenir trois orientations essentielles de ce texte : la référence à des axes qui apparaissent majeurs pour structurer l’avenir des psychologues et de la psychologie : l’Europe, la déontologie, les rapports entre praticiens et universitaires ; les acquis de la Fédération et la déclinaison sur cette base de propositions d’actions concrètes qui donneront corps et sens à notre action collective ; mais surtout au final l’affirmation d’une démarche, d’un « état d’esprit fédératif ». Toute position politique est à la fois affirmation d’une réflexion pour la discipline et la profession, et affirmation identitaire de la structure qui la porte. Les premières années de la FFPP ont dû, par nécessité sans doute, majorer le second pôle, ce qui s’est fait non sans tensions ni conflits au plan interorganisationnel. Ceux-ci se sont fortement atténués. Nous souhaitons structurer de façon active les moyens du premier pôle pour qu’en découlent la nécessité d’une progression de nos dispositifs institutionnels de rassemblement. Le lecteur attentif trouvera dans le texte nombre de suggestions qui y invitent.

Cet anniversaire doit être enfin l’occasion de remercier chaleureusement, et ils sont nombreux, toutes celles et ceux qui ont contribué pendant ces années à permettre cette belle aventure. Et Sisi ne saurait manquer de se joindre à toute notre équipe pour souhaiter à tous nos lecteurs une excellente année 2014 qui doit amorcer avec dynamisme notre nouvelle décade !