Il y a exactement 10 ans nos organisations lançaient une pétition commune : « Ne bradez pas la profession de psychologue ». Nous écrivions alors : (…) :

Ces diplômés vont donc se diriger, demain plus encore qu’aujourd’hui, massivement vers le chômage, le bénévolat qui dévalorise la profession, les vacations dispersées et la vie dans les transports, l’obligation d’exercer des professions ne correspondant pas à la formation, les concessions massives à la déontologie professionnelle, les chances d’embauche dépendant plus du réseau de relation que des mérites universitaires et des qualités professionnelles
(Revue FEDERER, avril 2006, n°16).

Elle concluait à la nécessité d’une sélection à l’entrée de M1 pour les étudiants en psychologie. Cette pétition avait recueilli plus de 5000 signatures

Mise à jour du 14/04/2016 :

Le Monde publie ce jour la liste des masters qui devraient donner lieu à possibilité de sélection pour la rentrée prochaine. Toutes les mentions de psychologie des universités publiques y figurent. Le ministre, M. Thiéry MANDON, annonce « un passage à l’étape 2 » et une « concertation de 4 mois » sur une « orientation très renforcée » à l’issue de la licence.

Mise à jour du 18/4/2016

Le projet de décret a été soumis pour avis au CNESER le 18/4/2016. Lors de cette séance du CNESER, les organisations présentes ont rappelé leur souhait de voir le débat s’engager très rapidement et sans oublier aucune des composantes de la communauté universitaire.

Le projet de décret a recueilli 19 voix pour, 27 contre et 29 abstentions. Le décret devrait donc être publié prochainement.