orphelin

 

Grande enquête « ÉCOLE et ORPHELINS. Mieux comprendre pour mieux accompagner » - 2015-2016.

Vous exercez votre métier de psychologue en milieu scolaire ? Vous connaissez des enseignants et des personnels de l’éducation ? Vous pouvez nous aider en remplissant et/ou en relayant le questionnaire « École et orphelins » qui se trouve ici : http://www.fondation-ocirp.fr/Fondation/Les-Echanges/Actualites/L-ecole-et-les-orphelins

La Fondation d’entreprise OCIRP*, qui a dédié son action aux orphelins, réalise une enquête nationale « École et Orphelins » en ligne à destination des orphelins, enfants ou adultes, de leurs tuteurs et des professionnels en partenariat avec l’Ifop et avec ses partenaires**.

La France compte 800 000 orphelins de moins de 25 ans, soit 1 enfant en moyenne par classe à partir du collège (chiffres Ined 2003). À la douleur de la perte s'ajoute ses conséquences sociales et psychologiques. Les orphelins peuvent rencontrer des difficultés à l’école : problèmes de concentration et de mémoire, isolement, comportement agressif , décrochage ou surinvestissement scolaire, etc. Les enseignants et personnels de l’éducation à leur côté se disent souvent démunis pour agir et orienter de manière appropriée ces jeunes qui ont perdu un père, une mère ou leurs deux parents. Les témoignages montrent également que tout un chacun connait dans son entourage immédiat ou élargi des personnes concernées par cette question sociale et éducative.

En tant que psychologues, vous êtes amenés à rencontrer des enfants orphelins, leur famille ou à travailler au sein d’équipes pluridisciplinaires connaissant bien ces problématiques. La question de l’accompagnement de ces jeunes face à la mort d’un parent ou des deux, importante pour leur avenir. Cette question recouvre aussi d’autres interrogations, notamment concernant la formation des professionnels qui sont au quotidien avec ce jeune public : comment parler de la mort à l’école ?  Comment l’annonce du décès du parent d’un élève est-elle fait, et par qui ? Quels conseils sont à donner aux enseignants notamment pour pouvoir orienter les élèves concernés ? Quels modes d’intervention sont pertinents pour prendre en compte la situation de ces élèves, qui concernent la vie à l’école et hors de l’école ? Si ces questions vous mobilisent et correspondent à votre terrain de compétence, vous pouvez nous aider en remplissant le questionnaire ou en le transmettant aux collègues qui seraient intéressés.

Avec cette enquête originale, il s’agit d’offrir une meilleure visibilité et compréhension de la condition des enfants orphelins et de leurs enseignants pendant la scolarité. L’enquête a pour objectif de décrypter leurs besoins, les difficultés qu’ils peuvent rencontrer, et leurs attentes. Autant d’informations qui permettront de mieux appréhender le vécu des élèves orphelins et de disposer, à terme, d’outils de compréhension, de repères et de moyens d’action, qui pourront être mis à disposition pour mieux soutenir et accompagner ces enfants dans leur parcours scolaire, et de développer des projets de recherche en sciences sociales et humaines sur le sujet.

Un grand merci pour votre contribution.

Très cordialement,

L’équipe de la Fondation d’entreprise OCIRP

  

*Créée en 2009 par l’Organisme commun des institutions de rente et de prévoyance, la Fondation d’entreprise OCIRP s’est donnée pour mission de faire connaître et reconnaître socialement le deuil des jeunes orphelins.  Seule fondation d’entreprise dédiée à la cause des orphelins en France, elle soutient et accompagne des structures à but non lucratif pour mettre en œuvre des actions qui aident les enfants endeuillés à se construire un avenir, former les professionnels de l’enfance et de la santé, sensibiliser le grand public, encourager la recherche en sciences humaines et sociales et en sciences médicales sur l’orphelinage. Aide psychologique pour escort girl à Paris .  

 

** Pour la préparation de l’enquête « École et orphelins », la Fondation a réuni un groupe de travail. Merci à : Cndr SP, Cneap, Afpssu, Fnepe, association de parents d'élèves Apel, Empreintes, associations du réseau Vivre son deuil, associations de la Fédération Jalmalv, ainsi qu'aux enseignants, médecins et infirmières scolaires, responsables de niveau, psychologues, sociologues, présidents d'associations d'accompagnement au deuil chez l'enfant, adultes orphelins et parents d'orphelins sollicités.

Les réponses sont anonymes et confidentielles dans le respect des règlementations actuelles de la CNIL. Pour les enfants mineurs âgés de 3 ans à moins de 15 ans, l’IFOP doit recueillir une « autorisation parentale » pour que l’enfant puisse répondre au questionnaire tout au long duquel vous pouvez l’accompagner dans ses réponses. Enquête nationale.