ill breves 05.01La FFPP et le SNP ont été sollicités en tant que représentants des psychologues par le ministère des Affaires sociales et de la Santé (sur une demande du Comité interministériel de la prise en charge de la délinquance, CIPD) en vue d’impliquer les psychologues dans la prise en charge psychologique de la radicalisation : c’est-à-dire envers les personnes prises dans ces questionnements idéologiques et leurs conséquences en termes d’actes, envers les familles, et pour développer la recherche sur les fondamentaux théoriques, psychologiques et sociologiques. Le CIPD souhaite fédérer un réseau de psychologues, qui pourra être en lien avec le réseau développé par la MIVILUDES (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) dans le cadre de la prévention des dérives sectaires.
Une première réunion s’est tenue le 5 février dernier au Ministère de la santé où nous étions reçus par le bureau « psychiatrie et santé mentale » de la Direction générale de la santé en présence de la MIVILUDES.

Cette réunion a donné l’impulsion pour le développement de plusieurs réflexions et d’abord, la nécessité de former les psychologues et de définir les modalités de prise en charge des personnes radicalisées.

Actuellement, la MIVILUDES travaille à l’élaboration d’un module de formation destiné dans un premier temps aux psychologues déjà impliqués dans la prévention de la radicalisation ainsi qu’à des représentants de sociétés savantes qui se réuniront dans un « comité d’experts pour la prise en charge des personnes radicalisées ». credit card dumps

Ce comité d’experts aura pour objectif notamment de mettre en relation les acteurs de terrain avec les personnalités impliquées dans un travail de recherche fondamentale ou appliquée.

Ce travail débouchera sur une restitution sous forme de présentation publique.

Une deuxième réunion s’est tenue ce jeudi 10 mars, avant la mise en place du comité d’experts qui s’est réuni pour la première fois le lundi 14 mars.

Claire Silvestre-Toussaint
Membre du Bureau fédéral FFPP