L’Etat a mis en place plusieurs dispositifs permettant l’organisation et la prise en charge dans des contextes de crisesen France. Vous retrouverez ici les différents services et institutions auxquelles vous adresser en cas de besoin.

Numéro national 197

Il s’agit du numéro d’appel d’urgence dans le cadre des plans attentats. Le 197 est le numéro « alerte attentat et enlèvement ». Ce numéro a été mis en place et officialisé en mars 2015 : (http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030973250).

Il peut servir notamment si vous êtes ou avez été témoins de faits en lien avec les attentats du 13 novembre 2015.

Suite aux attentats simultanés qui ont frappé les villes de Paris et Saint-Denis, la préfecture de police a également mis en place un numéro vert d’information ouvert au public : 0800 40 60 05.

Les hôpitaux et le plan blanc

Le plan blanc est déployé en France en cas de crise majeure. Il est régit par des textes officiels : http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/circulaire_401_140906.pdf

Les hôpitaux dans ce cadre vont être mobilisés de manière à répondre aux besoins de soins médicaux mais également de prise en charge psychologique pour les victimes. Si besoin vous pouvez donc vous rendre à l’hôpital le plus proche. Les hôpitaux tiennent à la disposition du public deux types de structures :

Les CUMPs : Centres d’urgence médico-psychologiques qui sont les principaux lieux d’accueil dans le cadre des événements de vendredi dernier. L’Agence régionale de santé (ARS) organise la prise en charge des urgences médico-psychologiques qui fait partie du dispositif de l’aide médicale urgente. À ce titre, une cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP) est constituée dans l’établissement de santé siège du service d’aide médicale urgente (SAMU). Un psychiatre référent désigné par l’ARS est chargé de coordonner l’activité et les moyens de la CUMP avec le SAMU territorialement compétent. Elles sont régies en partie par une circulaire officielle : http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/cir_38043.pdf

Entrent dans leurs missions :

  • d’organiser les soins avec le SAMU;
  • de prodiguer des soins médico-psychologiques immédiats aux victimes et à toutes personnes impliquées dans l’événement y compris les sauveteurs et de faire évacuer, après régulation par le SAMU, les victimes nécessitant une hospitalisation, vers les établissements de santé ;
  • de dispenser des soins post-immédiats aux patients le nécessitant
  • de recenser les psychologues et psychiatres pouvant sur un territoire soutenir lors d’une urgence la prise en charge apportée par les services habituels. Les CUMPs sont ainsi en charge de recenser les volontaires pouvant assurer un soutien psychologiques.

L’INAVEM (Fédération nationale d'aide aux victimes et de médiation)

L'INAVEM, Institut National d'Aide aux Victimes Et de Médiation, a été créé en 1986 et s'est constitué en fédération en juin 2004.

Vous pouvez retrouver les missions de l’INAVEM sur leur site http://www.inavem.org/ et http://www.inavem.org/index.php?option=com_content&view=article&id=8&Itemid=29

Le téléphone dédié à l’aide aux victimes : 08 842 846 37

Les objectifs principaux sont :

  • La définition et l’évaluation des missions d’aide aux victimes,
  • La coordination et le soutien aux associations d’aide aux victimes adhérentes,
  • L'information et la sensibilisation des professionnels et du public à l'aide aux victimes.

L'INAVEM intervient dans un deuxième temps pour le débriefing. Son action est essentiellement téléphonique avec une plate forme nationale et des relais dans les palais de justice sur toute la France. Cette institution a une double fonction, aide psychologique et aide juridique, et ce pour toute victime sans distinction : viol, accident, attentat.

L’AFVT (Association française des victimes du terrorisme)

L'AFVT a été créé en 2009 suite à la dissolution de l’association « SOS attentat ». Elle est spécialisée dans le terrorisme avec une action internationale. Elle aide tout comme l’INAVEM sur un plan juridique, mais aussi psychologique.

Ses missions sont décrites sur le site : http://www.afvt.org/qui-sommes-nous-missions-soutenir/
Téléphone : 09 82 47 83 96

La ville de Paris

La ville de Paris a mis en place un dispositif pour recueillir les offres de soutien, notamment dans les mairies du 11ème et du 12ème : http://www.paris.fr/actualites/vous-voulez-aider-3097 

Sur Paris, des permanences téléphoniques sont assurées pour orienter les victimes ou leurs proches :

  • le 3975 (Mairie de Paris),
  • le 0800 40 60 05 (Cellule interministérielle d’aide aux victimes)
  • ou l’association Paris Aide aux Victimes au 01 45 88 18 00. Cette association adhère à la Fédération nationale d’aide aux victimes et de médiation (Inamev).

Pour nous interpeller sur les dispositifs locaux en place, n’hésitez pas à nous transmettre vos informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.