Lors de la 1re Journée de psycho gérontologie organisée en 2011, chercheurs et cliniciens avaient croisés leurs regards sur l’avancée des connaissances, des pratiques, leurs conceptions et leurs approches de la personne âgée. Dans cette perspective, nous avions conclu à la nécessité de développer une psychologie qui assume réellement la complexité des effets liés à l’âge, selon une approche multidimensionnelle et intégrée du vieillissement, mais également à une approche humaniste qui reconnaît la personne âgée comme être singulier, qui la replace au cœur des dispositifs de santé et qui la restitue dans un intelligible, au cœur de la condition humaine…

Dans la continuité de cette première réflexion, c’est plus particulièrement autour de nos pratiques cliniques qu’iront nos réflexions lors de cette 2e Journée francophone de psycho gérontologie. D’un point de vue sociétal, que nous enseigne le bilan réalisé du premier plan Alzheimer sur notre profession? Quelle place et quels rôles prendra-t-elle dans le nouveau plan ? D’un point de vue pratique, quels sont les évolutions actuelles en matière d’évaluation ? D’un point de vue clinique, quelles sont les avancées contemporaines des différents dispositifs et modalités de prise en charge ? Comment le psychologue peut-il s’inscrire dans les modalités non médicamenteuses de plus en plus nombreuses?

Les réflexions et les débats de cette 2de Journée auront également à cœur d’affirmer notre identité et de fédérer la communauté des psychologues francophones travaillant dans le champ de la gérontologie, afin de construire ensemble notre avenir.